Loading...
Crédit photo AJGF
Publié : 02 January, 2024

Qui est Fatoumata Binta Baldé, Miss Guinée France 2023 ?

 

EXCLUSIF. Fatoumata Binta Baldé est élue à 20 ans Miss Guinée France 2023. Avec ce titre prestigieux, la vie de la guinéenne de Seine Saint Denis prend un véritable tournant. Qui est BALDÉ Fatoumata Binta, la toute nouvelle Miss Guinée France ? La réponse, c’est dans cette interview exclusive qu’elle a bien voulu nous accorder au lendemain de son sacre. Lisez !

 

Interview réalisée par Sita©/Mise en relation : Timbo (AJGF)

 

Et si on vous demandait de vous présenter en peu de phrases

 

"Je suis BALDE Fatoumata Binta, née le 24 décembre 2001 à Bondy en Seine Saint Denis en France. Je suis étudiante et fais un master de droit privé à la Sorbonne."

 

Parlez-nous de vos études primaires, secondaires et universitaires

 

"Pendant mes études primaires, j’étudiais de façon assidue et voulais être maîtresse des écoles ; Je voulais enseigner et apporter mon savoir autant que je le pouvais. En même temps, j’allais au conservatoire et je pratiquais du sport ; j’ai longtemps fait de la natation.

 

Au collège, j’adorais l’histoire, le français et j’étais toujours habitée par cette envie de transmettre le savoir aux autres. Je voulais ainsi devenir professeure de français, j’étais mue d’une véritable passion pour les lettres.

Arrivée au lycée, j’ai été passionnée par le français et la philosophie, mais j’ai fait un bac ES spécialité Maths. Ce qui signifie que je n’étais pas destinée à faire les études de lettres.

 

Après le lycée, je me préparais pour aller en classe préparatoire dans le but d’étudier l’économie, mais j’ai tout de même candidaté pour suivre des études plus littéraires et c’est ainsi que j’ai finalement choisi de faire une double licence de droit et de philosophie à la Sorbonne. J’ai eu un véritable coup de cœur pour la philosophie qui reprend finalement ma passion de base, celle de la transmission du savoir, l’idée que la connaissance et l’éducation sont des choses à partager et surtout indispensables à la vie en société."

 

Quels sont vos loisirs ?

 

"J’ai pendant très longtemps été au conservatoire. Durant toutes ces années, j’ai pratiqué la guitare, en individuelle, en groupe, classique et jazz. Je suivais également des cours de solfège et de chant.

 

J’ai aussi pratiqué du sport pendant longtemps. De la natation, du tennis en club et jusqu’à l’obtention de mon bac de la danse classique au conservatoire, que j’ai dû arrêter en raison de mes études.

 

J’essaie de pratiquer le plus de sport possible encore aujourd’hui, mais mon principal loisir se retrouve dans la littérature. En effet, j’adore lire et je lis notamment beaucoup d’essais de philosophie politique et des nouvelles, ou des romans orientés philosophie."

 

En clair, on peut retenir que la philosophie est votre passion ? 

 

"Oui, ma passion, c’est la philosophie. Je me suis découvert une passion pour la réflexion philosophique depuis la découverte de la matière en terminale et la sagesse d’esprit que cela apporte. On pourrait croire que c’est quelque chose de complètement déconnecté alors que tout le monde philosophe tout le temps. J’adore lire de la philosophie, écouter des podcasts qui en parlent, ou regarder des documentaires de sociétés qui mettent en lien des concepts philosophiques avec des concepts de sociaux."

 

Citez-moi trois femmes qui vous marquent 

 

"Ma mère, c’est la première femme à laquelle j’ai pensé́, car elle est tout ce que je voudrais être plus tard. Elle a une force de caractère et une force d’être qui oblige l’admiration. Ma mère est courageuse et extrêmement déterminée. C’est d’elle que je tiens cette volonté et cette niaque qui pousse à ne jamais abandonner.

Ensuite, je dirais Jeanne Martin Cissé, c’est une des nombreuses femmes qui a contribué à l’indépendance en Guinée et dont on ne parle malheureusement pas assez. Elle a été l’une des premières enseignantes et femmes politiques du pays. Mieux, elle a été la première femme à présider le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

 

Enfin, bell hooks (femme de plume ndlr), décédée l’année dernière, dont les œuvres m’ont beaucoup inspirée en philosophie, puisque j’ai orienté mon projet de recherche autour de sa philosophie. C’est une grande philosophe afro-américaine qui met en avant le féminisme et les relations entre classe, race et genre."

 

Quelle est votre couleur/look préférés ? 

 

"Je n’ai pas de couleur préférée, mais je porte majoritairement du noir ou des couleurs nudes. J’adore les looks vintage, daddy style et oversize, tout en pouvant adopter des looks chics et décontractés selon les circonstances !"

 

Quelle est votre nourriture favorite ? 

 

"Je ferai n’importe quoi pour les beignets de ma mère (gatoo farine, mikatés) avec une bonne sauce pimentée. (Mdr)"

 

Quel genre de personne vous « détestez » ? 

 

"Je me méfie des personnes passives envers les mauvais comportements. Pour moi, cela en dit énormément sur la façon dont une personne considère les autres et se place dans le monde qui nous entoure. Une personne passive est une personne qui accepte tout. Ne rien dire et ne rien faire, c’est adhérer. Tout le monde dispose d’un avis, et dès lors où on ne l’exprime pas, c’est que les choses ne dérangent pas tant que ça."

 

Si vous avez l'argent, la santé et le pouvoir, que feriez-vous pour changer le monde ? 

 

"Je ferai en sorte que le maximum de femmes soit à la tête d’institutions dans le monde entier. En effet, elles sont trop souvent reléguées au second plan de la société́, parfois allant jusqu’à nier leur existence en étouffant leur voix. Alors, si j’avais cette possibilité, je nous redonnerais toute notre légitimité sans que cela ne vienne de l’aval d’un homme."

 

Qui est votre artiste préféré ?

 

"C’est un groupe, j’adore ABBA et tout ce qui est pop. Niveau RAP, c’est Ninho. Mon artiste guinéen préféré est Saïfon Baldé."

 

Quel est votre rêve le plus fou ? 

 

"Vivre assez longtemps pour voir le monde devenir plus juste et équitable et contribuer à la construction de ce monde."

 

Quel métier souhaiteriez-vous exercer ? 

 

"Le métier idéal que j’aimerais exercer est un métier qui me permettrait d'être à la fois juriste et philosophe. Ultimement, je pense être professeur de philosophie, mais avant, j’aimerais exercer dans le droit dans tout ce qui a trait au domaine du droit de la famille, de l’immobilier et des contrats."

 

 

SitaNews©

 

Partager sur :