Loading...
A changer
Publié : 11 March, 2023

Miss Guinée / KPAAF n’a pas le droit à l’erreur

Après 3 ans d'absence, le concours Miss Guinée signe son retour avec une nouvelle équipe d’organisation. Il s'agit de KPAAF Guinée (Karen Pritzker Academy Of Art & Fashion). Cette structure décroche l'appel d'offre et détient désormais le monopole du marché du concours national de beauté en Guinée. C’est un contrat de deux ans que KPAAF signe avec le ministère chargé de la culture. Elle est appelée à redorer l’image de la plus grande compétition de beauté en Guinée. Ainsi, l'équipe de KPAAF présidée par Aminata Diallo s'est constituée en COOMISGUI (Comité d'Organisation Miss Guinée). Elle a animé une conférence de presse samedi 11 mars pour annoncer les couleurs du concours Miss Guinée 2023. Cette nouvelle édition s'annonce très particulière. Elle sonne tel un « défi » pour le COOMISGUI qui vient remplacer le COMIGUI (Comité Miss Guinée) de Johanna Barry.
[caption id="attachment_24202" align="alignnone" width="2048"] PHOTO de la Conférence de presse[/caption]
30 000 dollars, une voiture et…
Cette année, la future Miss va empocher un chèque de 30 000 dollars plus une voiture. Selon les organisateurs. Mais pas que, elle bénéficiera d’un hébergement gratuit durant tout son mandat et d’un voyage en Europe. La cerise sur le gâteau est bien cette bourse d'étude et le financement d'un projet social à hauteur de 100 millions de francs guinéens ainsi que d'autres avantages dont saisira la future ambassadrice de la beauté guinéenne.
La présidente du COOMISGUI assure que toutes les dispositions nécessaires seront prises pour la réussite effective de cet évènement.
KPPAF travaille en fonction d’un cahier de charge sur la base duquel elle est choisie pour conduire le concours Miss Guinée. Le ministère de la culture a également mis en place, un comité de suivi pour le respect strict de la convention par le COOMISGUI.
Critères d'éligibilité 
Pour participer au concours Miss Guinée 2023, chaque candidate doit répondre aux critères de choix à savoir :  être de nationalité guinéenne ; être inscrite à l'état civil comme étant de sexe féminin, âgée de 17 à 26 ans ; ne pas être mariée ou pacsée ; ne pas avoir d'enfant, avoir une taille minimale de 1,70m ; avoir un teint naturel (pas de dépigmentation) ; avoir un niveau bac ; ne pas porter de piercing ni de tatouages; ne pas avoir eu recours à la chirurgie plastique. La période globale pour la réalisation de l'ensemble des activités est comprise du 10 mars au 30 juin. Le thème choisi pour cette édition Mis Guinée est : "La lutte contre la migration irrégulière pour l'autonomisation de la femme".
Soya BAH (©Sitanews, Conakry)
Partager sur :