Loading...
PHOTO. Djanii Alfa
Publié : 04 December, 2023

OPINION - Pourquoi "ostraciser" Djanii Alfa ?


Depuis plus d'un an, le rappeur Djanii Alfa réside à l'étranger, son passeport ayant été signalé, et son retour dans son pays d'origine, la Guinée, s'avérant fastidieux, comme s'il était l'objet de soupçons criminels.

 

Djanii Alfa est persécuté pendant que des ministres sont destitués et d'anciens hauts dignitaires font face à des accusations de détournement de fonds publics.

 

Djanii Alfa est ostracisé pendant que l'insécurité règne en maître en Guinée et que les médias subissent des interférences nuisant à leur diffusion.

 

Djanii Alfa est écartelé au moment où les Guinéens peinent à joindre les deux bouts - et où des citoyens voient leurs avoirs gelés sans aucune meilleure forme de procès.

 

Djanii Alfa est persécuté pendant que des scandales de corruption et de gabegie financière ébranlent le sommet l'administration publique, et que les enseignants menacent régulièrement de faire grève en raison de salaires déplorables.

 

Djanii Alfa est supplicié pendant que la liberté d'expression et la liberté de la presse sont étouffées en Guinée. Alors, Djanii Alfa n'a-t-il pas raison de dénoncer ces irrégularités en tant que leader d'opinion ? Ne sommes-nous pas complices par notre silence face à ces crimes et leurs conséquences ? 

 

Djanii Alfa n'hésite guère à exprimer sans réserve son opinion sur des questions sociopolitiques, culturelles et économiques brûlantes, pointant du doigt l'injustice, la saignée financière, la corruption, la mal gouvernance et l'insécurité. La question qui s'impose est la suivante : devrait-on persécuter Djanii Alfa pour avoir osé proclamer ses vérités, dans un pays où tout un chacun est supposé jouir de la liberté d'expression au nom de la démocratie ?

 

Il est aussi préoccupant de constater l'inertie et le manque de soutien de ses pairs en Guinée, ce qui met une fois de plus en exergue le défaut d'unité au sein de la sphère artistique. Les artistes guinéens dont la plupart sont devenus politico-propagandistes, préfèrent faire l'éloge d'un pays où tout est à contre-courant.

 

La liberté d'expression constitue un droit fondamental devant être respecté et encouragé dans toute société démocratique. La persécution de Djanii Alfa en raison de ses opinions citoyennes ne fait qu'accentuer les lacunes de la liberté d'expression en Guinée.

 

Il est manifeste que tout individu, en particulier un artiste, devrait jouir de la liberté de s'exprimer sans craindre de représailles, afin de contribuer de manière significative au débat public et à l'évolution de la société. En ostracisant Djanii Alfa, non seulement nous lui refusons son droit à la libre expression de ses pensées, mais nous privons également la société guinéenne de la diversité des opinions et des idées.

 

Les artistiques doivent se dresser en solidarité avec leurs paires martyrisées et manifester de manière unie la cause de la liberté d'expression artistique. Cela ne concerne pas seulement Djanii Alfa en tant qu'individu, mais c'est également une question de préservation des valeurs démocratiques de la société guinéenne.

 

Des mesures concrètes doivent être prises pour mettre fin à l'ostracisme de Djanii Alfa et d’autres artistes dans la même situation que lui, pour garantir que la liberté d'expression soit protégée et soutenue pour le bien de tous.

 

Par Sita 

© SITANEWS


Partager sur :