Loading...
Crédit photo Sitanews
Publié : 11 February, 2024

La Guinée était au Zénith de Paris: Un soir pour l’histoire

 

Désormais, l’histoire retiendra que la Guinée et ses artistes se sont réunis le 10 février 2024 au Zénith-Paris La Villette pour un spectacle. L’événement est nommé « La Nuit de la Guinée », organisé par CRÉA-CONCERTS. - [REPORTAGE]

 

 La Guinée s'empare du Zénith de Paris / Crédit photo Sitanews

 

 

Cette soirée « La Nuit de la Guinée » aux pieds et sous les rayons lumineux de la Tour Eiffel de Paris, marque une première dans l'histoire et restera gravée dans les mémoires. Certains estimaient qu'il était essentiel d'honorer cette opportunité en se produisant dans une salle mythique et emblématique de Paris comme le Zénith, à l'instar de pays amis de la Guinée tels que le Mali, le Sénégal et même le Nigeria, qui ont réussi ce défi majeur. Pour y parvenir, cela nécessite un investissement financier important, beaucoup d'énergie et l'utilisation de meilleures techniques pour atteindre le public.

 

Que s'est-il passé lors de « La Nuit de la Guinée » à Paris ? SITANEWS vous explique en détail.

 

La consigne était claire : ouverture de la salle à 15h30 et fermeture à 23 heures. Le Zénith étant une salle conventionnée, il fallait gérer le temps avec une cinquantaine d'artistes, une tâche qui ne devait pas échapper aux organisateurs. Comment faire face à une telle situation ? La meilleure méthode fut d'opter pour des prestations éclair, avec des timings répartis en fonction de l'importance de chaque artiste, pour ne pas perdre de temps.

 

[Erratum] Certains artistes se sont contentés de jouer en play-back, comme Thiird, Le Mélangeur, MC Fresh, Oudy Premier, AK4Seven, ONE Time, Amaza, Diop Souaré, tandis que d'autres ont offert des performances semi-live : Fish Killer (Maître Hit-man), Ans-T Crazy, le groupe Hezbo Rap. En revanche, des artistes de grand talent tels que Djessou Mama Diabaté, Ibro Diabaté, Fodé Kouyaté ont exigé de se produire en live.

 

Il convient de souligner que l'un des moments forts de ce spectacle était la prestation d'Ans-T Crazy, accompagné de ses créations et de deux danseurs. De même, le groupe Degg J Force 3 a enflammé la scène. Ce groupe légendaire du rap guinéen, composé de Moussa et Ablaye Mbaye « Skandal », a offert un spectacle 100% live revisitant ses meilleurs titres de l'histoire."

 

Aspect inclusif de l’événement

 

"La Nuit de la Guinée" a été une célébration multidimensionnelle de la culture africaine, avec une représentation diversifiée de plusieurs pays. En plus de la représentation de la Guinée, d'autres communautés africaines telles que le Mali avec Iba One et la Côte d’Ivoire avec Tiesco Le Sultan et bien d’autres ont également été mises en avant.

 

"La Nuit de la Guinée" a été un événement inclusif qui a mis en lumière la diversité culturelle de l’Afrique. Les artistes venus de différents horizons ont uni les communautés présentes pour célébrer la richesse et la variété de la culture africaine.

 

 

Gazo, la star de la soirée

 

 Gazo à La Nuit de la Guinée au Zénith /Crédit photo Sitanews

 

 

Un moment fort de la soirée a été la performance de Gazo, qui a clôturé cette première édition de "La Nuit de la Guinée" de manière spectaculaire. En tant que tête d’affiche, Gazo a voulu exprimer sa solidarité et son soutien envers son pays d'origine, cherchant à connecter avec ses compatriotes guinéens. Sa présence a été très attendue, en tant qu'artiste de renom. Récemment sacré Artiste masculin de l'année aux Victoires de la Musique en France, Gazo s’est produit hier soir sur la scène du Zénith avec son trophée posé au sol.

 

Que dire ?

 

L'événement « La Nuit de la Guinée », qui visait à attirer un public pouvant remplir les 6000 places du Zénith de Paris, a connu des hauts et des bas en termes d'affluence. Initialement peu fréquentée aux alentours de 17h et 18h, la salle a progressivement attiré un public plus ou moins important entre 10h et 11h du soir. 

 

Il faut dire que quelques difficultés organisationnelles ont été pointées du doigt, notamment en raison d'un nombre d'artistes programmés jugé excessif par rapport aux heures de disponibilité du Zénith. De nombreuses voix dans l'industrie du spectacle estiment qu'il aurait été préférable de privilégier la qualité à la quantité en ce qui concerne les participants.

 

En revanche, la logistique de l'événement a été saluée, avec une qualité de son et d'éclairage remarquable. Toutes les conditions étaient réunies pour offrir au public un spectacle « feel good ».

 

Compte tenu des difficultés rencontrées par la structure CRÉA-CONCERTS en termes de financement, une interrogation demeure : "La Nuit de la Guinée" à Paris connaîtra-t-elle une deuxième édition ? La question demeure en suspens.

 

Article de Sita CAMARA

pour Sitanews.org/net à Paris

Vous aimez cet article ? Merci de le partager avec vos amis

 

Partager sur :